Projet scientifique visant à valoriser le rôle des plantes dans une perspective transversale et interdisciplinaire au travers du procédé de l'écriture.
16 mars 2020 - 16 mars 2022 Nancy et Metz (France)

1ère année - exposition

affiche.JPG

Cette exposition répond à une collaboration amorcée depuis 2017 entre les acteurs du jardin botanique et les enseignants et étudiants de la formation en Arts Plastiques au sein de l’Université de Lorraine. Après avoir travaillé, lors d’une première exposition sur la plante (« Dialogue avec une plante ») et la manière dont elle peut être transposée dans le domaine artistique, les étudiants de la Licence 3 Arts Plastiques ont été invités à réfléchir sur la thématique de la graine. Définie comme la « partie de la plante qui, après avoir germé, assure sa reproduction », la graine adopte une diversité de formes incroyable, tout comme des modes de dissémination étonnants. Son fonctionnement est fascinant, intriguant. Plante en devenir, la graine peut mettre aussi bien quelques jours seulement pour germer, qu’un siècle. Ce fameux « état de dormance » qui peut la caractériser décrit l’état ralenti de l’embryon attendant que les conditions propices soient réunies pour germer. Plusieurs axes de recherche ont été proposés, parmi lesquels la façon dont la graine se dissémine, le transport des graines (incluant les grandes découvertes et le rapport de l’homme à la graine), les usages des graines (rituels, médicinaux, alimentaires) ainsi que leurs symboliques.

Le travail s’est réparti en deux temps : d’abord la constitution d’une planche (dont une version en noir et blanc et une autre rehaussée de couleurs appliquées à l’aquarelle ont été demandées) représentant la graine de l’espèce choisie et une formalisation du projet proposé à partir de cette graine. Ces planches s’inspirent des planches botaniques anciennes, qui étaient conçues à partir de procédés de gravure et souvent colorées à la main (telles que les planches composant le catalogue du Cabinet de curiosités d’Albertus Seba publié au XVIIIe siècle) ; puis l’élaboration du projet en lui-même. La réalisation s’est faite dans des conditions particulières, qui sont celles du confinement, source de questionnements et de bouleversements qui ont impacté les productions. Les étudiants ont donc adapté chacune de leur proposition à ces contraintes imprévues. Chaque projet résulte donc d’une réflexion poussée sur le choix des matériaux, l’échelle convoquée ou bien encore l’usage de la série face à l’objet unique.

La promotion entière verra son travail réuni dans un catalogue qui sera imprimé à la rentrée.

Ce projet est coordonné par Natalie Pressager, professeure agrégée en arts plastiques et Aurélie Michel, maître de conférence en arts plastiques - Université de Lorraine - Site de Metz. Il fait parti du projet de recherche « Écrire les plantes » porté par Marie Rota, maitresse de conférences en droit public, à la faculté de droit, sciences économiques et gestion de Nancy, soutenu par la Maison des sciences de L’homme (MSH) Lorraine.

Avec la collaboration et l’accompagnement du Jardin botanique de la Ville de Metz.

Liste des étudiants exposant :

  • Léa Stosskopf
  • Vivien Crespo
  • Lucile Prassol
  • Gabrielle Sosson
  • Caroline Chabaux
  • Antoine Simon
  • Maëlle Darré
  • Fonise Forestal
  • Céline Poutas

Conception graphique : Léa Stosskopf

Pour plus d'informations :

https://metz.fr/agenda/fiche-26856.php

http://crem.univ-lorraine.fr/le-voyage-des-plantes-la-graine

 

Quelques planches tirées de l'exposition :

Anais Egloff, Mutation

Mutation.JPG

Camile Bonnard, Graine de lune

Graine_de_lune.JPG

Lucile Prassol, Voyage d'une graine

Voyage_d_une_graine.JPG

Vivien Crespo, Graines du dragon

Graines_du_dragon.JPG

Personnes connectées : 1 Flux RSS